La sélection ciné de la semaine [3 novembre 2014]

La sélection ciné de la semaine [3 novembre 2014]

Encore un dessin animé ! On dirait que c’est bientôt Noël non ? Et pendant que vos têtes blondes s’amuse avec un ours, vous irez voir un de nos deux biopic de la semaine. Serez-vous plutôt French Connection ou Peintre Anglais ?

La French

de Cédric Jimenez, avec Jean Dujardin, Gilles Lellouches…

Synopsis : Marseille. 1975. Pierre Michel, jeune magistrat venu de Metz avec femme et enfants, est nommé juge du grand banditisme. Il décide de s’attaquer à la French Connection, organisation mafieuse qui exporte l’héroïne dans le monde entier. N’écoutant aucune mise en garde, le juge Michel part seul en croisade contre Gaëtan Zampa, figure emblématique du milieu et parrain intouchable. Mais il va rapidement comprendre que, pour obtenir des résultats, il doit changer ses méthodes.

Pourquoi on veut le voir : Le duo terrible du cinéma est de retour, dans un film qui revient sur la sombre histoire de la French Connection. Loin de l’humour potache de Les Infidèles et de la comédie sur l’amitié Les Petits Mouchoirs, dans lesquels les deux acteurs sont amis, comme à la ville d’ailleurs, La French les présente en ennemis jurés. De quoi faire un film bien plus complexe.

Paddington

de Paul King, avec Ben Whishaw, Hugh Bonneville, Nicole Kidman…

Synopsis : Paddington raconte l’histoire d’un jeune ours péruvien fraîchement débarqué à Londres, à la recherche d’un foyer et d’une vie meilleure. Il réalise vite que la ville de ses rêves n’est pas aussi accueillante qu’il croyait. Par chance, il rencontre la famille Brown et en devient peu à peu un membre à part entière.

Pourquoi on veut le voir : Paddigton est un dessin animé qui a bercé l’enfance de toutes les personnes nées depuis les années 60. Et celles-ci pourront vous l’assurer : vos enfants adoreront les aventures de ce petit ours pas comme les autres. En plus, en VF, c’est l’acteur oscarisé Guillaume Galienne qui lui prête sa voix !

 

Mr Turner

de Mike Leigh avec Timothy Spall, Paul Jesson…

Synopsis : Les dernières années de l’existence du peintre britannique, J.M.W Turner (1775-1851). Artiste reconnu, membre apprécié quoique dissipé de la Royal Academy of Arts, il vit entouré de son père qui est aussi son assistant, et de sa dévouée gouvernante. Il fréquente l’aristocratie, visite les bordels et nourrit son inspiration par ses nombreux voyages. La renommée dont il jouit ne lui épargne pas toutefois les éventuelles railleries du public ou les sarcasmes de l’establishment. A la mort de son père, profondément affecté, Turner s’isole. Sa vie change cependant quand il rencontre Mrs Booth, propriétaire d’une pension de famille en bord de mer.

Pourquoi on veut le voir : Un biopic sur la vie d’un peintre aussi talentueux que Turner ne peut bénéficier que d’image sublimes d’une photographie hors du commun. Entre légende et faits réels, on découvre la vie mouvementé de l’impressionniste, joué par un Timithy Spall bien différent de son personnage dans Harry Potter (Peter Pettigrow, dit Queue de vert).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Clelin Ferrell Jersey